Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/ARCHIVES/2017/L-institution

Le Boulonnais pour conclure forcément en beauté

Publié le 16 octobre 2017

Jeudi 12 octobre 2017. Un dernier rendez-vous pour les Jeudis du Conseil départemental initiés par le Président Michel Dagbert. Une session automnale consacrée aux territoires et à leurs projets qui s’est conclue dans le Boulonnais. L’occasion, une fois encore, de mettre en lumière des réussites portées par les collectivités et les forces vives du Pas-de-Calais. Des opérations d’envergure (Site des Deux-Caps, Grand Nausicaa), des opérations du quotidien (Maison intercommunale des Services et de la Solidarité de Samer), toutes pilotées ou accompagnées par le Département. À noter, également, le grand rendez-vous donné ce jeudi au Château d’Hardelot avec la présentation du nouveau du projet culturel de cette place forte de la culture : Open your art !

19èmes rencontres du réseau des Grands sites de France à Wimille

La Maison du Département aménagement et développement territorial (MDADT) du Boulonnais accueillait cet événement de portée nationale organisé autour des Grands Sites de France. En ouverture de ces deux journées de travail consacrées à l’innovation et au rayonnement territorial, en présence notamment de Fabien Sudry, Préfet du Pas-de-Calais et de Ludovic Loquet, Vice-président du Département en charge de l’Environnement,  Michel Dagbert a rappelé l’engagement du Conseil départemental en faveur de cette démarche d’excellence pour la préservation des paysages et l’accueil des visiteurs. Labellisé Grand Site de France en 2011, le Site des Deux-Caps est aujourd’hui candidat au renouvellement de cette reconnaissance prestigieuse. Un nouveau défi que le Pas-de-Calais et sa direction opérationnelle emmenée par Jean-Paul Mortreux entendent bien relever. 

Défis du quotidien à Samer

Territoire littoral mais aussi rural, le Boulonnais et son arrière-pays se caractérise par son tissu de petites communes et la présence de bourg-centres. À Samer, avec notamment Claude Allan, Jean-Claude Leroy et Claude Prudhomme, Conseillers départementaux, le nouveau FARDA a été au cœur des échanges. Le caractère central de cette ville importante du territoire (quelles conséquences ? quels enjeux ?) ainsi que le projet de création d’une « Maison intercommunale des Services et de la Solidarité » ont aussi alimenté les réflexions. Solidarités humaines, solidarités territoriales, le Département n’est jamais loin !

Gros plan sur le nouveau projet culturel du Château d’Hardelot

Michel Dagbert s’y était engagé : venir à l’automne partager avec les médias l’actualité du Centre Culturel de l’Entente Cordiale. Le Jeudi du Conseil Départemental organisé dans le Boulonnais lui en a donné l’opportunité en présence de Nathalie Delbart, Vice-présidente du Département en charge de la culture, d’Annie Brunet et de Sébastien Chochois, Conseillers départementaux. Et les sujets abordés n’ont pas manqué ! Nouveau projet culturel de la structure, adopté lors de la séance plénière du lundi 25 septembre 2017, prochains grands rendez-vous du Château (entre autres et bien sûr le spectacle Georgia), future saisonnalité du Centre Culturel (ouverture des vacances de Pâques à celles de la Toussaint, opérations spéciales lors des vacances de Noël), nouvelle gouvernance du lieu désormais dirigé par Thierry Olivier, nomination de Laurent-Guillaume Dehlinger au poste de directeur artistique pour le spectacle vivant, un artiste en résidence associée au Théâtre et au Château, etc… Une belle et grande ambition portée par la collectivité pour le territoire mais aussi au-delà pour le Pas-de-Calais et l’Euro-région.

Nausicaa à l’heure du grand bain

Alors même que l’opération délicate de remplissage du nouveau bassin de 9 500 m3 est actuellement en cours, Michel Dagbert, accompagné de la Conseillère départementale Mireille Hingrez-Cereda et du Vice-président Claude Allan, a visité ce chantier phare du territoire accompagné lui aussi par le Département à hauteur de 10 millions d’euros. Depuis l’ouverture de Nausicaa en 1991, le Pas-de-Calais a toujours participé aux différentes phases d’agrandissement du site. Celui-ci constitue un levier en matière d’attractivité touristique. En visant le million de visiteurs via cet agrandissement, les retombées directes sur l’économie sont évaluées à 50 millions d’euros. L’opération s’inscrit aussi dans le cadre de la Bataille pour l’emploi : une étude établit à 527 le nombre d’emplois créés dans le cadre des cet agrandissement, tous domaines confondus. Une formidable opportunité pour le Boulonnais et le Pas-de-Calais que n’a pas manqué de souligner le Président Dagbert, à l’heure de commenter

un chantier très impressionnant 

.