Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Conseil-departemental

Conseil Départemental des 13 et 14 novembre 2017 : Jean-Claude Leroy, élu président du Département du Pas-de-Calais

Publié le 1 janvier 1970

Elu sénateur le 24 septembre 2017, Michel Dagbert s’est mis en conformité avec la loi sur le non-cumul des mandats. Lundi 30 octobre 2017, il a démissionné de son poste de Président du Département du Pas-de-Calais. L’intérim à la tête du Conseil départemental a été assuré par le Premier Vice-président Daniel Maciejasz. Un intérim qui a pris fin ce lundi 13 novembre 2017, à l’occasion de la première journée du Conseil départemental qui a désigné le nouvel exécutif de la collectivité.

Sans surprise, Jean Claude Leroy, Conseiller départemental du canton de Lumbres, a été élu Président du Conseil départemental du Pas-de-Calais en ralliant à lui 43 suffrages sur un total de 78 bulletins (dont 10 blancs et 2 nuls). Candidat du groupe Socialiste Républicain et Citoyen (majoritaire au Département), par ailleurs soutenu par les groupes Communiste et Républicain et En Marche, Jean-Claude Leroy était opposé à Maïté Mulot-Friscourt, Présidente du groupe Union Action 62 (21 voix) et à Hugues Sion, non-inscrit (2 voix).

Photo : Yannick Cadart/Département du Pas-de-Calais

Le nouveau Président du Département n’a pas manqué dans son discours d’investiture, après avoir rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2017, de saluer ses prédécesseurs : Michel Dagbert, Sénateur et Conseiller départemental du canton de Nœux-les-Mines mais aussi Dominique Dupilet et Roland Huguet, témoins attentifs de ce grand rendez-vous politique aux côtés notamment de Daniel Percheron, ancien Président du Conseil régional. Un discours qui a permis à Jean-Claude Leroy de réaffirmer son attachement au Pas-de-Calais, à ses valeurs et d’afficher une conviction forte, véritable leitmotiv de son intervention :

Le Département ne fait pas partie du problème. Le Département fait partie des solutions.

  Et de citer le Canal Seine-Nord Europe, le renouveau du Bassin minier, le renouvellement du Grand Site de France, la défense de la ruralité…

La séance a aussi été marquée par la création de deux délégations répondant à de grands enjeux pour le Pas-de-Calais. Mireille Hingrez-Cereda, Conseillère départementale du canton de Boulogne-sur-Mer 1, est désormais Vice-présidente en charge des enjeux maritimes et métropolitains du Littoral et de la politique de la ville et Laurent Duporge, Conseiller départemental du canton de Liévin, Vice-président chargé des enjeux métropolitains et de renouveau du Bassin minier (la liste complète des délégations des Vice-présidents est à retrouver en pièce-jointe).

L’élection de Jean-Claude Leroy à la tête du Conseil départemental du Pas-de-Calais le lundi 13 novembre n’a pas été le seul temps fort de la séance plénière programmée sur deux jours. Le mardi 14 novembre, les questions relatives à la création d’un Pôle métropolitain Artois Douaisis, au Plan de développement de la lecture publique pour la période 2017 - 2022, ou encore à la situation du département en matière de développement durable ou encore d’Egalité entre les femmes et les hommes ont alimenté les débats. Point d’orgue en même temps que point final de ce grand rendez-vous politique, le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB).

Photo : Yannick Cadart/Département du Pas-de-Calais

Un rapport présenté par Daniel Maciejasz, Vice-président en charge des finances et du personnel départemental. Un DOB qui constitue une étape incontournable et indispensable avant le vote du budget 2018 programmé les 18 et 19 décembre prochains. Rappelant qu’une trajectoire budgétaire durable avait été bâtie autour de la délibération-cadre votée en janvier 2016 et ce, malgré un contexte financier délicat et une conjoncture économique difficile, le Vice-président s’est félicité du dialogue initié à cette occasion avec les partenaires institutionnels de la collectivité notamment issus du secteur médico-social ou des organismes associés. Une approche spécifique au Pas-de-Calais confortée par le maintien de toutes les politiques volontaristes en faveur de la jeunesse, de la culture ou par le soutien aux projets d’investissement des communes et intercommunalités.

Nos efforts et ceux de nos partenaires se traduisent aujourd’hui par une très nette amélioration de nos fondamentaux budgétaires. Nous pouvons confirmer nos orientations : garantir un niveau d’investissement élevé, sanctuariser l’ensemble de nos politiques publiques tout en continuant à veiller à la maîtrise de notre cadre financier.

Une bonne nouvelle qui permet même au Département du Pas-de-Calais de disposer pour 2018 de marges de manœuvre notamment en matière d’investissements. Un enjeu majeur des débats animés qui ont suivi le propos liminaire du Vice-Président Maciejasz mais aussi l’intervention du Président Leroy.

Extrait : La perspective est également plus favorable en matière d’investissement. Les efforts engagés par la majorité, et j’en profite pour saluer le travail accompli par le Président Dagbert en la matière, nous permettent aujourd’hui d’accélérer le programme d’investissement départemental en portant les crédits votés à 200 millions d’euros dès l’année prochaine.