Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Solidarite-et-sante

Plan pauvreté : Jean-Claude Leroy demande son élargissement à l’ensemble du Pas-de-Calais

Publié le 13 septembre 2018

Le Gouvernement a dévoilé son Plan pauvreté ce jeudi 13 septembre 2018.

Le Bassin minier du Pas-de-Calais fait partie des "territoires démonstrateurs".

L’annonce fait réagir Jean-Claude Leroy, Président du Département du Pas-de-Calais : 

Un nouveau plan pour lutter contre la pauvreté ? L’homme de gauche que je suis ne peut qu’approuver la démarche. Le Conseil départemental l’accompagnera. Il le fera d’autant plus qu’il est rompu à l’exercice, car - faut-il le rappeler -  les "solidarités" sont l’ADN des Conseils départementaux.

La collectivité que je préside assumera donc pleinement son rôle dans le cadre de compétences qu’elle exerce… déjà. Et souvent avec beaucoup de volontarisme, d’énergie et de cœur. C’est sans nul doute pour cette raison que nous retrouvons de nombreux dispositifs expérimentés dans notre département dans ce plan.

S’il fallait un exemple pour illustrer cela, je dirais celui de l’insertion par l’emploi  : la mission dédiée dans le Pas-de-Calais à cet enjeu majeur a enregistré en juin dernier son 5000ième contrat de travail, je pourrais aussi évoquer les dispositifs singuliers qui existent ici autour du logement ou de l’autonomie des jeunes, deux problématiques majeures que l’on retrouve dans le Plan pauvreté.

Deux problématiques prégnantes dans le Bassin minier, un territoire où il est indispensable de renforcer l’action.

Cela étant, les autres territoires du département rencontrent eux-aussi de grandes difficultés. Je demande par conséquent à ce que le périmètre d’intervention du plan soit élargi à l’ensemble du Pas-de-Calais. Je serai, par ailleurs, très attentif à ce que les moyens financiers soient au rendez-vous des enjeux et que toutes les personnes en situation de précarité en soient bénéficiaires, y compris les retraités qui sont de plus en plus nombreux à devoir faire face à la pauvreté.

Enfin, je ne peux terminer sans livrer cette réflexion : le Plan pauvreté du Gouvernement va s’appuyer sur les Conseils départementaux pour sa mise en œuvre. Ces derniers n’étaient-ils pourtant pas sur la sellette il y a quelques temps ? Il y a là comme un paradoxe ou plutôt la démonstration que les Départements sont indispensables dans le paysage institutionnel, notamment quand il s’agit de "solidarités" et d’agir au plus près de la personne…

Articles relatifs