Vous êtes ici :

Accueil Accueil Actualités L'institution Le Canal Seine-Nord Europe à l’heure du money-time

Le Canal Seine-Nord Europe à l’heure du money-time

Publié le 15 septembre 2017

Ici passera prochainement le Canal Seine-Nord Europe. À Marquion, on veut y croire. Depuis ce vendredi 15 septembre à 11 heures, un panneau affiche la couleur : les élus, toutes tendances confondues, les acteurs du développement économique et durable du territoire en sont convaincus : le Canal est une formidable opportunité pour la région dans son ensemble. Au bord de la RD 939, au croisement du futur CSNE, le panneau, implanté à l’initiative de la Communauté de Communes OSARTIS Marquion et de son Président et Conseiller Départemental Pierre Georget, s’adresse tout particulièrement aux habitants du secteur et usagers de cet axe reliant Cambrai à Arras, le Nord au Pas-de-Calais. Depuis des années, on entend parler de ce grand projet, explique Michel Dagbert, Président du Département du Pas-de-Calais. Depuis des années, on nous dit que les travaux vont commencer. La population est en droit d’en douter. Eh bien aujourd’hui, nous voulons collectivement la rassurer : Le Canal Seine-Nord Europe doit se faire et se fera.

Présent également à l’esprit des organisateurs de cette opération, la nécessaire sensibilisation des citoyens autour de ce chantier du Siècle : Après les mauvaises nouvelles de l’été, l’annonce du gel des grands projets, les collectivités ont fait de nouvelles propositions au Gouvernement, rappelle Michel Dagbert : garantir l’emprunt de 776 millions d’euros, financer le début des travaux, prendre la direction de la société de projet.  J’ai rappelé aux Ministres des Transports et du Budget l’engagement de notre collectivité, à savoir 130 millions d’euros décidés de manière unanime par l’Assemblée départementale. Aujourd’hui l’État est face à ses responsabilités. Nous attendons une réponse claire et définitive de sa part pour la mi-octobre. Face à lui, les collectivités parlent d’une seule voix. Ce qui est en train de se jouer est crucial. Les sportifs appellent cela le money-time. Nous avons besoin du soutien des habitants de nos territoires pour instaurer un rapport de force. D’où la nécessité d’expliquer et de mobiliser.  Un travail de fond poursuivi ce même vendredi à Péronne dans la Somme où le Président du Conseil départemental du Pas-de-Calais devait participer à une réunion publique.