Vous êtes ici :

Accueil Accueil Grands Projets Le Louvre-Lens Présentation du projet Louvre-Lens

Le site est en cours de maintenance.

Présentation du projet Louvre-Lens

Publié le 15 décembre 2009

Un projet de décentralisation culturelle

La décentralisation culturelle est une idée héritée d'André Malraux qui se met en œuvre lentement. Le Louvre (Lens) et le centre Pompidou (à Metz) ont pris part à cette politique qui leur donne accès à de nouveaux territoires non plus sous la forme habituelle de prêts d'œuvres ou de mise à disposition de savoir-faire mais sous celle d'une véritable implantation loin de leurs bases, où tout est à inventer.

Le choix de Lens : un défi

Maquette graphique du Louvre-Lens

Le choix de Lens est une occasion exceptionnelle de redéfinir un territoire marqué par la crise industrielle et sociale. L'arrivée du Louvre constituera un pôle culturel pour l'ensemble de la région et un facteur de développement urbain et économique ainsi que de cohésion sociale.

La date prévue d'ouverture (2010) ne signifie pas que le travail d'appropriation du Louvre par la population ne commencera qu'à ce moment : dès aujourd'hui, les partenaires œuvrent pour inscrire en profondeur ce projet dans le territoire.

Un "autre" musée

Le Louvre-Lens n'est pas une annexe du Louvre dans laquelle seraient "envoyées" des expositions temporaires. L'objectif est de redécouvrir les œuvres dans un bâtiment contemporain à l'architecture transparente et dépouillée, selon une présentation régulièrement renouvelée. Afin de prendre en compte les attentes de tous les publics, l'éducation du regard et l'apprentissage de l'œuvre d'art sont au cœur du projet muséographique. Ils s'appuieront sur une importante médiation qui n'hésitera pas à faire appel aux avancées les plus récentes des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Un engagement majeur des collectivités locales

Ce projet ambitieux est possible grâce à l'engagement majeur des collectivités locales et le soutien de l'Union européenne. Le coût du projet, fixé en mai 2005 à 117 millions d'euros TTC, se situe aujourd'hui vers 127 millions d'euros TTC ; la Région Nord-Pas de Calais, maître d'ouvrage de l'opération, est également le principal financeur (60 %), avec le Département du Pas-de-Calais et la Communauté d'Agglomération de Lens-Liévin (avec la Commune de Lens) qui apportent chacun 10 % du financement, l'Union Européenne participant à hauteur de 20 %. Le fonctionnement du futur musée est pris en charge par les collectivités. L'État n'a pas prévu d'intervenir et le Musée du Louvre apporte pour sa part son savoir-faire et son expérience en matière muséographique.
Pour le Département du Pas-de-Calais, le Louvre est un levier de développement. L'implantation du musée le plus visité du monde renouvelle évidemment l'image du département. Le Louvre s'inscrit ensuite dans une démarche de développement durable (amélioration de l'habitat, bâtiment HQE, réflexion sur les accès, nouveaux emplois) ; enfin, l'appropriation du projet par la population du Pas-de-Calais (surtout celle de l'ex-bassin minier), interpelle le Département sur ses missions et constitue un véritable défi à relever.